S’endormir dans un aéroport

A Schiphol, pendant la nuit, je faisais partie de ceux qui attendaient leur prochain vol, quelques heures plus tard. Je regardais mes bagages et les forces armées. Je scrutais les autres, leurs pulsions. J’étais méfiante, parce qu’il y avait eu un attentat à Westminster quelques heures auparavant et qu’un aéroport c’est une cible facile.

Maintenant, je m’étend sur une banquette. Et puis voilà. Je me retrouve entre deux voyageurs. Je partage un sourire. La nuit va être longue, mon voisin engage la conversation, j’échange avec lui.

Échanger, c’est un grand mot… Je lui raconte juste mon point de départ et mon point d’arrivée. Pas besoin de tout dévoiler. Je suis en transition. Une chance, mes deux voisins parlent anglais. Je peux jouer à effacer ma nationalité. Devenir, le temps d’un instant, personne et tout le monde à la fois.

Le problème c’est que mes paupières somnolent, il est 3h00 du matin. Petit à petit, je me laisse aller au sommeil. Je me sens si bien, j’ai oublié toutes mes peurs. Le danger s’est effacé. Les autres me ressemble et ma respiration me murmure: « Qu’il est bon d’être en confiance »


Et toi, trouves-tu de l’inspiration dans les aéroports ? Parlons-en en commentaire ! 


Ecrit par Lucile Boccon-Gibod pour La Gazette

Credits photo : privé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s